Terre

                                                                        Terre

Taper les plaques d’égout Pont-à-Mousson

Lire Lise à l’Usage

Flotter dans la barque du père

Porté(e) par le fleuve fluide

Frotter jour après jour la planche des ans d’adulte

Voir passer la mésange lumineuse

Sur les Hauts-de-Belleville

Écouter la parole de la terre

Le blues à Fabienne

Et « Porte du 4, rue de la Colombe « qui venait, par amitié, familière, sur mon bras, ma tête, sans rien me demander », le médaillon de la Belle Ferronière a laissé place à une tendre composition inspirée par le nom de la rue ».

J.C., Paris-Dufy, mercredi 28 mars 2012.

Publicités

A propos jeancarniaux

Passionné par les livres, les détails de la vie urbaine...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s