Blog 366 : Paris

                                                       
Paris

Gouleyant l’eau Wallace,
Pigeons barrière
Racontant leur vie.

Murs de Ménilmontant
Voir, lire « Vive Flanby ».

Perec n’habitant plus
Ni minuit ni Vilin
Son visage sur la bibliothèque.

Douleur de l’ami
-J’ai-mangé-le-temps-.

Ville-monde partagée
Paris, bitume social,
Pavés,
-Le-Pen-Mélenchon-à-Hénin-Beaumont-
Arabe, Chinois berbère,
Musulman de Roumanie,
SDF élégant à l’allure chrétienne,
Nègres sans-papiers
Et les chiens se taisaient
« Tu as beau faire infâme moi le bras happé par les pierres fondrières de la nuit je refuse ton pacte sa fureur de patience »
Césaire
Humble très-bas,
Leur parler, magnifiés par leur rire.

A Paris, ardente lyre,
La campagne réhabilitée,
Zoning de Melun dévitalisé.

« Etymologie du souffle
Extrême îlot
Bien à l’écart du rêve
Je te dirais la vie
Tu me dirais la vie
Mais déjà nous vivons ».
Jeudi 31 mai 2012 et vendredi 7 septembre 1973.

A propos jeancarniaux

Passionné par les livres, les détails de la vie urbaine...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s